Le best of des refaits divers | quatre nouvelles à (re)découvrir

Partagez si vous aimezShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Cette semaine, exceptionnellement, pas de refait divers. Nous reviendrons vendredi prochain pour un refait divers écrit à quatre mains. En attendant, et puisque le rideau va bientôt tomber sur la saison 1 des refaits divers nous vous proposons un petit best-of.

Antony

Antony vous présente les deux nouvelles qu’il a préférées.

Valéry – « Déguisé en Père Noël, il massacre sa famille »

Cette nouvelle de Valéry est totalement remarquable dans sa capacité à installer une toile de fond, avec ce côté « conte macabre » qui entremêle une apparente normalité et une folie dissimulée. Ce drame de père Noël meurtrier constitue également chez Valéry une petite rupture avec le style souvent très direct qu’il emploie dans ses histoires, privilégiant ici l’instillation lente, le crescendo tranquille vers une issue sordide, révélant des horreurs au coin d’un paragraphe et usant d’une écriture plus délayée que d’habitude. Extrêmement réussie de mon point de vue, ressemblant beaucoup à son auteur, et illustration parfaite du concept même des Refaits Divers !


Anthony – « Il casse des rétroviseurs pour avertir la police de l’arrivée des extraterrestres »

police-970011__340Cette histoire m’a permis de m’écarter le plus possible d’une réalité tangible et faire un exercice fictionnel totalement décomplexé. Je souhaitais surprendre le lecteur et je me suis moi-même surpris au fil de l’écriture, à m’aventurer vers des chemins improvisés au fur et à mesure. Je me suis beaucoup amusé à imaginer cette situation d’un alien perdu sur Terre, en tordant le regard sur le monde et en inventant des quiproquos assez cocasses. Bref, cette nouvelle est celle où j’ai ressenti la plus grande liberté.

ValeryEt Valéry présente ses deux refaits divers préférés

Antony – Un prêtre brise une statue du Christ : “Une de moins !”

Toujours difficile de choisir une histoire préférée mais puisque c’est l’exercice de ce best-of, je me suis arrêté sur cette histoire de curé. C’est un peu la quintessence de cette saison de refaits divers par Antony. Des personnages loufoques qui s’enfoncent, qui s’enferment dans leurs blocages, des méchants chabrolesques comme Roselyne Blanchard qui respirent la médiocrité. Des dialogues savoureux, des situations qu’on a peine à croire et qu’on imagine pourtant très bien, un crescendo pesant, un climax surprenant malgré le titre qui dévoile la fin. Bref, un grand plaisir de lecture. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai ri en relisant les textes d’Antony avant publication. Faites-vous plaisir avec ce titre.

Valéry – Le bûcheron de l’amour attaque sa femme à la hache
Bucheron de l AmourC’est la première nouvelle que j’ai écrite à la première personne. Une nouvelle où j’ai tenté d’instiller un peu de poésie, de changer un peu des personnages de losers détestables avec ce bûcheron qui offre une fleur pour chaque arbre qu’il abat. Le titre reste emblématique du concept des refaits divers : qu’est-ce qui a pu se passer ? Et, pour une fois, on ne saura pas car impossible de trouver la réalité, l’article semble avoir disparu. Alors si vous souhaitez savoir pourquoi le bûcheron de l’amour attaque sa femme à coup de hache, une seule solution : lire le refait divers.

Rendez-vous la semaine prochaine, pour un texte écrit à quatre mains pour clore cette première saison avec panache. Et si vous êtes sur Paris, venez faire un tour le 23 juin au planète Mars à partir de 20h00 !

Partagez si vous aimezShare on Facebook

Facebook

Tweet about this on Twitter

Twitter

Email this to someone

email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *